vendredi 18 octobre 2013

A 21 heures, un Huissier de justice chez la Présidente de l’Association du Temps Libre

Voilà les méthodes utilisées à présent par Madame le Maire pour expulser, par voie de justice, les bénévoles de la deuxième Association du Village (64 adhérents), qui viennent de réhabiliter à leurs frais, début 2013, un terrain de tennis délaissé depuis de nombreuses années et qui depuis, continuent de l’entretenir [...] 

Là encore est à souligner l'incapacité viscérale qu'à notre Maire à établir un vrai dialogue avec les citoyens dès que la moindre différence de compréhension se fait jour.
Depuis le mois de décembre 2012, notre Association a agi en toute transparence, tant auprès des Services de la Préfecture que de la Municipalité et sur les conseils de la Jeunesse et Sports. 
Madame le Maire a été régulièrement informée au fur et à mesure de l’avancée des travaux (décembre 2012, janvier, avril et mai 2013) sans formuler d’objection et sans s’y opposer.
Dès que ceux-ci ont été achevés, et les dépenses d’équipement réalisées, Madame le Maire et son Conseil Municipal, après avoir refusé de verser une quelconque subvention à notre Association, ont voulu reprendre de manière totalement opportune les droits d’occupation et donc de gestion de ce terrain. 
Les Membres de notre Bureau tiennent à informer les Sirosiens, que l’Association du Temps Libre a procédé à la fusion absorption avec le Tennis Club de Siros dans les conditions de droit prévues par les statuts déjà existants.
Notre Association gère donc l’activité Tennis en toute légalité conformément :
-         aux statuts du Tennis Club de Siros déposés le 22/02/1988
-         à la délibération du Conseil Municipal du 11/12/1987 

Nous tenons à la disposition des personnes qui le désirent un dossier complet sur l’historique de la reprise de cette activité "Tennis" ouverte à tous et notamment aux activités scolaires et périscolaires.

                                                                        Le Bureau


Aucun commentaire:

Publier un commentaire