dimanche 19 janvier 2014

Une Garburade... en toute simplicité!

Une soirée sans folie,
Une soirée entre Amis,
Où tous on oublie,
Pour un moment ses soucis...
Nous remercions notre Présidente d'avoir préparé avec amour cette excellente garbure ainsi que Loulou de nous avoir fait profiter de ses "bouts rimés" (un moment d'émotion)
A lire en suivant [...]




J’aurais aimé, dans mes vingt ans,
Etre chanteur, ou bien poète,
Faire l’amour de temps en temps,
En me foutant des gens honnêtes
Qui ne le font qu’à bon escient
Et surtout pas à la sauvette;
Juste pour faire des enfants
Pour mieux payer leur maisonnette.
Mais les grincheux, tous les méchants,
Tous les tordus, les trouble-fête,
Disaient, Loulou, en travaillant,
Avec tes mains ou bien ta tête,
Tu gagneras bien plus d’argent
Qu’en taquinant la chansonnette.
Et puis surtout, c’est important,
Cale bien ça sous ta casquette,
Si de l’amour souffle le vent,
Ne touche pas à ta braguette
Car tu aurais avant longtemps
Moins de pécule que de dettes.
A moins bien sûr, évidemment,
Que devant Dieu un jour de fête
Ne se termine en convolant
En justes noces l’amourette.
Mais moi, vois-tu, j’avais vingt ans
Et me foutais des gens honnêtes.
Passe la vie, passe le temps,
J’ai dépassé cet âge bête;
J’ai pris ma place dans le rang
En épousant mon Yvonnette
Et j’ai eu d’elle deux enfants,
Je suis très fier de mes fillettes.
L’une Christine s’appelant
Et pour la deux, Catherinette
Et à mon tour, comme un croulant,
Je leur débite des sornettes
Comme autrefois les vielles gens
Sur les chanteurs ou les poètes.
Passe la vie, passe le temps,

Ainsi finit ma chansonnette.

Chacun est reparti satisfait d'avoir partagé ce bon moment de convivialité,
 en posant la question : 
A quand la prochaine garburade?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire